Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

lundi 24 juin 2024
sys bannière

Vie d’entreprise//Transport inter-Etats // Doumbia Hamed (CSCRAO locale) rend hommage à koné Vaffy

Facebook Twitter LINKEDIN
Vie d’entreprise//Transport inter-Etats // Doumbia Hamed (CSCRAO locale) rend hommage   à  koné Vaffy

Bilan positif de Doumbia Hamed, le responsable de la Coordination Ivoirienne de la Confédération des syndicats des conducteurs routiers de l’Afrique de l’Ouest (Cscrao). Face à la presse le samedi 8 juin 2024, il a dressé un bilan positif, en collaboration avec les partenaires stratégiques avec lesquels son organisation professionnelle travaille. Mais avant en prélude à ses propos, Doumbia Hamed a d’abord commencé par être reconnaissant à Koné Vaffi, le président de la Cscrao sous- régionale, prenant en compte tous les pays membres de la Cedeao. Abordant son bilan, Doumbia Hamed l’a qualifié de positif, revendiquant à son actif plusieurs actions d’envergures.
« En tant que Coordinateur local, nous avons jusque-là réussis à respecter notre cahier de charge qui est de sensibiliser et encadrer les conducteurs routiers nationaux et internationaux en direction de notre pays d’une part et d’autre part, intervenir dans auprès des autorités compétentes, notamment les FDS, les Ministères des Transports, d’Intégration et les cinq grands commandements que sont la Gendarmerie, la Police, les Douanes Ivoiriennes, les Eaux et Forêts et l’Armées, face aux difficultés rencontrées », dit-il. Et de préciser que tout cela se fait dans un cadre de partenariat stratégique avec la Cédéao, dans l’optique de la facilitation de la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace communautaire. Dans sa lancée, le point focal Cscrao Côte d’Ivoire, a également souligné que cette instance est aussi en partenariat avec l’Office ivoirien des chargeurs (Oic) dans la même veine de libre circulation des véhicules nationaux et internationaux.
Il n’a pas omis le Comité national de facilitation du transport et du transit –routier inter-Etats (CNF), regroupant selon lui, les cinq grands commandements, l’Oic, la Chambre de Commerce et d’Industrie, les deux Ports, le Haut Conseil du patronat des entreprises de transports routiers et l’Unité de lutte contre le racket (Ulcr). « (…) Aux côtés de toutes ces instances, nous avons réussi à lutter contre toutes les formes de tracasseries routières, y compris le démantèlement des barrages illégaux », a-t-il dit. Avant de préciser que pendant le mois de mai 2024 dernier, qu’il a effectué deux grandes missions. L’une avec l’Uémoa dans le cadre du Poste de contrôle juxtaposé de Laléraba, ville frontalière avec le Burkina- Faso dans le département de Ouangolo.
La seconde mission, selon lui, a consisté à sensibiliser contre toutes les formes de tracasseries routières sur l’axe autoroutier du nord en partant de San Pedro à Niangouni, localité frontalière d’avec le Mali (Département de Tengréla. Selon Doumbia Hamed, dans le cadre du partenariat de sa structure avec le Fonds d’entretien routier (FER), il participe toujours aux opérations de sensibilisation sur le péage autoroutier et le pesage dans le du strict respect du Règlement 14 de l’Uémoa. Il a clos ses propos en réitérant ses infinis remerciements au président sous –régional Koné Vaffy grâce à qui selon lui, tous ces challenges ont été possibles.
K . S

 

sys bannière