Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

lundi 24 juin 2024
sys bannière

Bondoukou//Enseignement supérieur// L'université de Bondoukou abrite un important colloque international

Facebook Twitter LINKEDIN
Bondoukou//Enseignement supérieur// L'université de Bondoukou abrite un important colloque international

« Sciences du Langage, Lettres, Langues Etrangères en contexte d’innovation, d’excellence et d’interdisciplinaire ». C’est le principal thème autour duquel se tient du mercredi 05 juin au vendredi 07 juin 2024, le tout premier colloque international qu’organise la dernière-née des universités publiques de Côte d’Ivoire, l’Université de Bondoukou.
Ce Colloque qui réunit plusieurs experts venus de la Côte d’Ivoire , de la sous-région et hors du continent africain et qui se déroule en mode présentiel et virtuel, a ouvert ses portes le mercredi 05 juin 2024 à l’Amphi 500 places de l’université de Bondoukou en présence des autorités préfectorales, municipales , religieuses, coutumières et académiques de Bondoukou, non sans compter la présence effective du représentant du professeur Adama Diawara, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, parrain de ladite cérémonie, son Conseiller technique, chargé de la modernisation de l’Enseignement supérieur et des projets de coopération C2D Français, le Professeur Mohammadou Merawa.
Dans son allocution d’ouverture et au nom du premier responsable du ministère de tutelle, le Professeur Merawa a adressé « ses félicitations au président de l’université, le professeur Ouattara Djakalia « pour son leadership à la tête de cette institution et l’accueil très chaleureux et fraternel réservé aux participants » à cet important rendez-vous du donner et du recevoir.
Poursuivant, il a affirmé être heureux « pour ces assises qui permettront de montrer à l’ensemble de la communauté scientifique nationale et internationale que nous ( enseignants-chercheurs et chercheurs ) sommes un levier important de l’intelligentsia africaine et partant mondiale ; que nous avons des ambitions à la mesure de la confiance placée en nous par le chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara et que nous avons la volonté de relever tous les défis inhérents à une jeune université ».
A l’instar des autres universités thématiques, dira Professeur Mohammadou Merawa, « l’université de Bondoukou a pour mission de former des ressources humaines de qualité capables de relever non seulement les défis de développement de notre pays voire du continent, mais surtout d’apporter des réponses concrètes à la problématique de l’insertion professionnelle et de l’employabilité des diplômés de notre secteur (Enseignement supérieur) ».
« Il s’agit pour ces universités ( thématiques) de proposer des offres de formation facilitant l’auto-emploi à partir de l’enseignement de l’entreprenariat », a-t-il ajouté, soulignant que si l’objectif du Gouvernement ivoirien est d’augmenter la capacité des universités publiques à travers le déploiement de cette nouvelle carte universitaire pour faire face au nombre de plus en plus croissant de bacheliers, il est important d’insister sur son ambition de développer véritablement des offres de formation devant les potentialités économiques régionales et d’accélérer l’aménagement du territoire.
Selon le Professeur Mohammadou Merawa, « la vision de l’Université de Bondoukou est d’œuvrer ardemment et constamment pour être et demeurer un établissement de référence et d’excellence qui propose des offres de formation co-diplômantes conformément à l’orientation du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Cette ambition exige son ouverture sur le monde afin de devenir l’un des lieux d’interactions multiples de la Côte d’Ivoire tant par la diversité de ses infrastructures d’accueil, que par le dynamisme, le professionnalisme, l’esprit d’ouverture et d’innovation de ses équipes d’encadrement ».
« Ce Colloque international, fera-t-il savoir, offre l’occasion aux universités nouvelles comme celle de Bondoukou de se positionner sur les questions des véritables transformations psychomotrices et constructivistes des hommes, tout en contribuant au développement durable de leur nation. (…). Le Colloque permettra aux participants de s’interroger sur les apports des sciences du langage, lettres et langues étrangères au développement durable. J’ai la ferme conviction que les préoccupations majeures trouveront des réponses claires, idoines devant permettre de poser un regard nouveau sur ces disciplines et de noter, de valoriser leurs apports indéniables au développement de nos pays ».
Pour sa part, le président de l’Université de Bondoukou, Professeur Ouattara Djakalia a exprimé « sa profonde et bienveillante gratitude au président de la République, SEM Alassane Ouattara, grand bâtisseur des temps modernes, qui a fait édifier et rendre fonctionnelles plus de six(6) universités publiques au nombre desquelles l’Université de Bondoukou avec plus de 55 parcours de formation dont plusieurs à forte employabilité ». Il a souligné « le sacrifice » consenti par le ministre Adama Diawara « pour faire accélérer les travaux de construction de cette université après l’ouverture ratée d’octobre 2022 ». Non sans oublier le ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture , du Développement rural et des Productions vivrières, Président du Conseil régional du Gontougo, Patron de la cérémonie « pour ses soutiens multiformes » à l’Université de Bondoukou.
« Ce Colloque nous donne l’honneur de recevoir dans notre jeune université des sommités de la science dont les noms ont fait le tour du monde. Cela me donne l’agréable occasion de dire des remerciements appuyés à tous ceux qui ont cru en notre institution, qui nous ont fait confiance et sont venus de loin pour partager avec nous leurs idées », s’est réjoui le Professeur Ouattara Djakalia, pour qui « une telle rencontre scientifique de haut niveau donnera l’occasion à l’Université de Bondoukou , dans sa fonction d’institution , de montrer à l’ensemble de la société ce que savent faire les spécialistes en Lettres, Sciences humaines et sociales dans un contexte où tout s’absout dans l’utilitaire. Je crois en la capacité des sciences humaines à se réinventer et à s’adapter aux besoins et impératifs d’un monde changeant et constamment en mutation ».
C’est pourquoi, il dit être en droit d’attendre du Colloque « des réflexions fructueuses d’autant que les axes sont transversaux et intégrés avec des participants de qualité ».
« La prime revient à professeur Houméga Alida, directrice de l’unité de formation et de recherche (Ufr) des Sciences du Langage, Lettres et Langues Etrangères (S3LE) initiatrice du Colloque qui nous réunit », a mentionné le Professeur Ouattara Djakalia en souhaitant des échanges fructueux et une réflexion approfondie durant le Colloque.
« Je voudrais que cette opportunité nous permette de faire l’état des lieux, de questionner les enseignements et la recherche actuels, de jeter les bases de perspectives nouvelles sur l’un des champs disciplinaires les plus féconds que sont les humanités en ce 21e siècle », a-t-il conclu.
Notons que le Professeur Houméga Alida, Directrice de l’Ufr S3LE, a situé le contexte de ce Colloque international tout en précisant que durant les trois jours d’intense activité, les experts vont faire un état des lieux de la recherche et porter un regard critique sur les différents résultats. « Ce Colloque englobe les valeurs que prône l’Université de Bondoukou, à savoir une université d’excellence et d’innovation ouverte sur le monde », a-t-elle ajouté.
Une conférence inaugurale portant sur la problématique des langues nationales prononcée par le Professeur Kouadio N’Guessan Jérémie, Doyen honoraire de l’UFR Langues , Littératures et Civilisations de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody , membre de l’ASCAD, a mis fin à la cérémonie d’ouverture de ce Colloque dont les analyses tourneront autour de trois axes principaux : les Sciences du langage, promotion d’innovation et de créativité ; les Langues étrangères, lettres, innovation et gouvernance et Interdisciplinarité, innovation et excellence pour un développement durable. Lors de ce Colloque, se tiendra un atelier d’orthophonie avec pour thématique, « La diversité dans les productions / troubles du langage ».
Bâtie sur une superficie de 305 hectares, l’Université de Bondoukou a ouvert officiellement ses portes le 02 octobre 2023. Elle compte à ce jour 426 étudiants, 57 Enseignants-Chercheurs et 70 agents administratifs et techniques.
Ayoko Mensah ( Sercom)

sys bannière