Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

samedi 18 mai 2024
sys bannière

Hydrocarbures//Dispositif relatif à l’exploitation du pétrole au Niger// Une rencontre très importante entre le ministre du Pétrole et les acteurs majeurs du secteur

Facebook Twitter LINKEDIN
Hydrocarbures//Dispositif relatif à l’exploitation du pétrole au Niger//  Une rencontre très importante entre le ministre du Pétrole et les  acteurs majeurs  du secteur

Le ministre du Pétrole Barké Bako Mahaman Moustapha a rencontré ce samedi à son cabinet, les opérateurs de la China National Petroleum Corporation (Cnpc), de SavannaH et de Sipex, acteurs majeurs dans l’exploitation du pétrole nigérien. L’information est rapportée par l’Agence nigérienne de presse( Anp)
L’objectif de cette rencontre, précise la source, « est de faire part à ces sociétés, les instructions du Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (Cnsp), Chef de l’Etat, le Général de brigade Abdourahamane Tiani dans le cadre du dispositif relatif à l’exploitation du pétrole au Niger. »
Cette rencontre s’articule autour de trois points essentiels qui sont, les contrats d’exploitation, les recrutements du personnel et la gestion du pétrole nigérien.
S'agissant des contrats, le ministre Barké a indiqué que la Cnpc et WAPCO sont responsables du recrutement de leurs sous-traitants depuis toujours et que si des manquements sont désormais constatés, elles en assumeront les conséquences qui en découleront. D'ores et déjà, le ministre a indiqué qu'il prendra attache avec la chambre de commerce pour établir une base de données des entreprises qui seront pré-qualifiées pour assurer les prestations dans l'amont et l'aval pour transmission officielle à tous les opérateurs.
En ce qui concerne les recrutements, le ministre du pétrole a indiqué qu'une mission conjointe ministère du pétrole et ministère de la fonction publique a déjà enquêté sur le sujet au niveau de la Soraz et de ses sous-traitants, puis de Wapco et ses sous-traitants et enfin de la Cnpc et ses sous-traitants. Le rapport définitif a été déposé le 20 avril au bureau du ministre du pétrole qui le transmettra au Chef de l'Etat, qui avait donné les instructions en ce sens. Les conclusions de ces rapports seront mis à la disposition des concernés pour mise en application
Mais il faut déjà noter à ce niveau la présence des travailleurs expatriés sans contrat visé par l'Agence nigérienne pour la promotion de l’emploi (Anpe) ou sans contrats tout simplement ou de faux contrats de travail et d'agréments expiré ou faux.
Le ministre a enfin indiqué qu'il veillera personnellement à l'application stricte du plan de « nigérisation » progressif du personnel dans tous les domaines. S'agissant des audits, le ministre a précisé que les résultats des audits précédents seront réexaminés en collaboration avec la Commission de Lutte contre la délinquance fiscale et financière (Coldeff) pour vérifier le traitement qui en a été fait, afin de s'assurer que les intérêts du Niger ont été protégés.

Il a aussi annoncé que dès le mois de Mai, un audit global sera lancé à travers des Cabinets internationaux à la demande du Président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie. Il a par ailleurs insisté sur le fait que le Chef de l'Etat, le Général Abdourahamane Tiani a donné l'instruction ferme qu'aucun coût pétrolier ne soit récupérable s'il n'est au préalable spécifié dans le Contrat de Partage de Production (Cpp). A ce sujet, même ceux qui ont été approuvés par les précédentes administrations seront annulés après contrôle.

D'autre part le Ministre a enfin informé les opérateurs Cnpc, SavannaH et Sipex présents à la rencontre que le Chef de l'Etat a demandé de revoir le Contrat de partage de paaroduction (Cpp) pour mieux prendre en compte les intérêts du Niger. Le ministre du pétrole a enfin demandé à la Direction générale de Wapco Niger et Wapco Benin de faciliter l'accès aux installations à la mission de contrôle qui se rendra à Seme (Bénin), dès le Mardi 23 avril, pour la vérification des quantité annoncées, le calibrage et l'inspection des bateaux, ce qui permettra de compléter les informations qui seront collectées par les inspecteurs placés sur les différents sites afin de s'assurer que les quantités effectivement déclarées sont bien celles qui sont enlevées.
Bamba mafoumgbé,Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

sys bannière