Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

lundi 22 avril 2024
sys bannière

Interview// Guido Brusco, (COO- Ressources naturelles de Eni Spa) // « Le gaz produit par Baleine sera entièrement dédié à l'approvisionnement du marché intérieur »

Facebook Twitter LINKEDIN
Interview// Guido Brusco, (COO- Ressources naturelles de Eni Spa) //   « Le gaz produit par Baleine sera entièrement dédié à l'approvisionnement du marché intérieur »

Pouvons-nous en savoir un peu plus sur la coopération entre Eni et la Côte d'Ivoire qui a conduit à la découverte d'hydrocarbures géants dans le champ de Baleine en 2021 ?

En Côte d'Ivoire, nous avons reconnu l'existence d'un cadre législatif, réglementaire et contractuel attrayant qui crée un environnement commercial favorable, attirant les investissements d'entreprises internationales telles qu'Eni. Permettez-moi d'évoquer notre exemple concret. Un exemple qui me rend particulièrement fier, ainsi que toute l'équipe d'Eni.

Je parle de la coopération solide et fiable entre Eni et la Côte d'Ivoire qui a conduit à la découverte d'hydrocarbures géants dans le champ de Baleine en 2021.
Eni est revenu en Côte d'Ivoire en 2015, après avoir été actif dans le pays dans les années 60 et 80. Nous sommes revenus parce que nous partagions une vision stratégique commune et un dialogue constructif et concret avec les institutions et les partenaires ivoiriens. Depuis la découverte de Baleine, en septembre 2021, Eni et toutes les parties impliquées travaillent à la mise en production du champ à la mi-2023. C'est un temps record, moins de deux ans après la découverte, et nous sommes vraiment proches de la ligne d'arrivée.

Que représente le gisement Baleine pour Eni ?

Baleine est une récompense énorme pour Eni et la Côte d'Ivoire. Il s'agit de la première découverte commerciale après plus de 20 ans, ce qui donne une nouvelle perspective à l'exploration pétrolière et gazière dans le pays.
Baleine contribuera au développement industriel de la Côte d'Ivoire, en soutenant sa croissance économique pour les années à venir et en favorisant le développement socio-économique. Le gaz associé à Baleine alimentera la demande intérieure, assurant l'accès à l'énergie à des millions de personnes et permettant à la Côte d'Ivoire de devenir un centre énergétique régional. En fait, le gaz produit par Baleine sera entièrement dédié à l'approvisionnement du marché intérieur. Cela représentera une augmentation d'environ +50% de la production actuelle de gaz du pays.

Dans un monde en pleine transition énergétique, que faites-vous pour atteindre la neutralité carbone ?

Le développement de Baleine s'inscrit dans la trajectoire de transition énergétique d'Eni. Il est parfaitement conforme à notre idée d'une transition juste, qui réconcilie le droit au développement avec la nécessité globale de réduire les émissions.
La décarbonisation est en effet au cœur du développement de Baleine depuis le tout début. Baleine sera le premier développement net zéro en Afrique pour les émissions de type 1 et 2, c'est-à-dire les émissions directement attribuables à la production d'hydrocarbures.

Trois mois seulement après la découverte de Baleine [décembre 2021], nous avons signé un protocole d'accord avec le ministère ivoirien des Mines, du Pétrole et de l'Énergie pour atteindre la neutralité carbone.

Pouvez- vous,  nous parler  un peu du cadre à la fois pour les initiatives visant à compenser les émissions de gaz à effet de serre... ?

En 3 mois seulement, nous avons pu fournir un cadre à la fois pour les initiatives visant à compenser les émissions de gaz à effet de serre et pour les projets de développement local. En conséquence, nous allons compenser les émissions de Baleine par un vaste programme de distribution de fourneaux améliorés. Ce programme a un double objectif : améliorer l'accès à l'énergie et réduire la déforestation et les émissions. De plus, les fourneaux sont fabriqués dans le pays, ce qui a un impact économique local direct. La distribution a commencé en juin 2022, avec un objectif de 300 000 foyers améliorés sur 7 ans, atteignant plus d'un million de bénéficiaires [à ce jour, 32 000 foyers améliorés ont été distribués En outre, Eni et le ministère des Eaux et Forêts ont convenu, le 20 septembre 2022, d'évaluer des projets REDD+ et d'autres solutions naturelles pour le climat sur une superficie de 380 000 hectares, afin de restaurer et de gérer les forêts et les savanes. Nous procédons rapidement : nous prévoyons de commencer la mise en œuvre du projet au quatrième trimestre 2023La combinaison et l'extension de ces initiatives permettront de compenser l'ensemble des émissions de CO2 de Baleine pendant toute sa durée de vie. Nous voyons la possibilité d'une coopération plus large sur les initiatives de transition énergétique, en particulier dans la chaîne de valeur de la mobilité durable. Nous évaluons la récupération des déchets oléagineux des chaînes de valeur agroalimentaires existantes, pour les presser en huile végétale qui sera ensuite transformée en biocarburant dans le système de bioraffinage d'Eni. Notre stratégie de développement prévoit une production précoce (phase 1) en 2023 avec une usine d'extraction existante.

Quels sont vos projets en faveur des populations ?

Dans le cadre des programmes de développement local et conformément à l'objectif d'une transition juste, Eni contribue à améliorer l'accès à une éducation de qualité. Nous requalifions 20 écoles primaires à Abidjan et dans le Sud Comoé, touchant ainsi plus de 8 000 élèves.
En outre, Eni investit dans le renforcement des capacités et la promotion du contenu local. En décembre 2021, l'université d'entreprise d'Eni et l'Institut national polytechnique Houphouët-Boigny ont convenu de coopérer sur des initiatives de renforcement des capacités, y compris des masters et des formations pour des techniciens qualifiés, ciblant 300 personnes au cours des 3 prochaines années.
Les initiatives d'Eni en Côte d'Ivoire amélioreront l'accès à l'énergie, soutiendront l'éducation et la santé, créeront de nouveaux emplois et de nouvelles entreprises, le tout dans le but de réduire les émissions et l'impact sur l'environnement. C'est ce que nous appelons une transition juste.
Les nouveaux projets pétroliers et gaziers, s'ils sont développés dans des délais courts, peuvent soutenir la croissance économique à court et moyen terme, ouvrant ainsi la voie aux énergies renouvelables et à d'autres sources d'énergie décarbonées.

Un mot  pour conclure ?

Permettez-moi de conclure en disant que toutes ces activités sur lesquelles nous travaillons en Côte d'Ivoire témoignent du fait qu'Eni, les autorités ivoiriennes et leurs partenaires regardent dans la même direction et avec une vision stratégique commune. Une vision qui va bien au-delà du développement d'un grand projet pétrolier et gazier autonome, mais qui établit un point de départ pour une création de valeur durable en Côte d'Ivoire, sur la voie de la transition énergétique.
Bamba Mafoumgbé,Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Légende photo : Guido Brusco, (COO- Ressources naturelles de Eni Spa) : « Les initiatives d'Eni en Côte d'Ivoire amélioreront l'accès à l'énergie »

 

sys bannière