Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

lundi 22 avril 2024
sys bannière

Ceo africa Forum2023//Dr Adama Coulibaly, Dg de Conseil du Coton et de l’anacarde// «Nous repartons satisfaits de cette rencontre internationale… »

Facebook Twitter LINKEDIN
Ceo africa Forum2023//Dr Adama Coulibaly, Dg de Conseil du Coton et de l’anacarde// «Nous repartons satisfaits de cette rencontre internationale… »

Pouvez- vous nous expliquer les raisons de cette rencontre de haut niveau ?

Nous sommes partenaires au Ceo Africa Forum. Comme vous le savez, la filière cotonnière ivoirienne, c’est 200 à 250 mille tonnes de fibre de coton par an. Qui sont exportées quasiment à l’état brute. Notre préoccupation en venant ici, c’est de pouvoir intéresser d’éventuels investisseurs dans le domaine de la filature, du tissage et la confection, de telle sorte que nous puissions capter de la valeur ajoutée. Vous avez vu un des acteurs majeurs de cette filière signé en présence des hautes autorités ivoiriennes, avec des grands groupes internationaux. Nous venons en tant que régulateur, développeur de cette filière, créer des contacts et suivre les partenariats en vue d’investissements

Quid de la filière l’anacarde ?

Vous avez pu assister également à la signature d’un protocole d’accord avec un grand groupe qui ambitionne construire en Côte d’Ivoire, la plus grande usine au monde. Avec une capacité de 200 mille tonnes. Les documents d’engagements ont été signés en présence des plus hautes autorités du pays. Nous espérons voir construire cette unité dans les meilleurs délais. Rappelons qu’en ce moment se construit à Boundiali, une autre unité de transformation avec une capacité de plus de 100 mille tonnes et les travaux sont très avancés. Les machines sont en train d’être installées et les premiers essais vont démarrer cette année 2023. Avec les signatures d’accords de partenariats stratégiques qui ont eu lieu dans la mouvance de cette rencontre et les contacts que nous avons pu nouer, nous pouvons dire que nous sommes satisfaits.

Comment se déroule la campagne de commercialisation 2023 sur le terrain ?

Le marché de la noix brutes s’est effondré partout dans le monde. En ce qui concerne les opérations de ventes groupées, notre objectif c’est de maintenir le prix planché au niveau de la Côte d’Ivoire. Donc, ces ventes groupées, ont pour vocation de permettre aux paysans de bénéficier du respect du prix planché du Kg qui a été fixé pour le bord champs à 315 Fcfa. Ces ventes groupées sont supervisées par les préfets, sous – préfets, nos représentants et des forces de l’ordre entre autres dans les zones de production. Les populations sont très heureuses lorsque nous organisons une telle démarche. Parce que les offres qui leurs sont proposée oscillent entre 200 et de 250 Fcfa le kg. Ce qui est en dessous du prix planché fixé par le gouvernement. Nous les encourageons à ne pas vendre de façon isolée leur production mais à attendre l’occasion de ces ventes groupées pour gagner le juste prix.

Le Cca a-t-il pris des acheteurs qui ne respectent pas le prix planché, ont-ils été sanctionnés ?

Oui nous avons pris un dans la zone d’Odienné et le préfet l’a mis en prison. Tout comme dans la région du Poro. Celui qui a été pris dans ce dernier cas, a été mis également aux arrêts. Ca c’est la première étape et des mesures administratives vont suivre. Les préfets ont reçu plein pouvoir d’agir sur le terrain. Il est prévu de suspendre immédiatement l’agreement des faussaires qui seront pris.

La fuite des noix brutes vers les pays limitrophes. ?

Cette année c’est la tendance inverse. Ce sont des produits du Ghana, du Burkina et de la Guinée qui entrent chez nous. Nous avons des rapports des différents qui l’attestent cette réalité. La commercialisation est difficile certes chez nous cette année mais par rapport aux autres pays, nous nous en sortons mieux. Nous attirons les produits des pays indiqués plus haut. Nous ne souhaitons pas que notre production sorte mais, en même temps nous souhaitons pas recevoir celles des autres pays. C’est une question de qualité et d’image du labelle Côte d’Ivoire.
Par Bamba Mafoumgbé,Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Légende photo : Le Dr Adama Coulibaly, Dg du Conseil du coton et de l’anacarde, (Cca) ( à droite) en compagnie de certains de ses collaborateurs au stand du Cca au Ceo africa forum2023

sys bannière