Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

dimanche 3 mars 2024
sys bannière

Bonne gouvernance// Lutte contre les placements financiers illicites// Le comité de veille dénonce de nouvelles arnaques et appelle à la vigilance

Facebook Twitter LINKEDIN
Bonne gouvernance// Lutte contre les placements financiers illicites// Le comité de veille dénonce de nouvelles arnaques et appelle à la vigilance

Le phénomène des placements financiers illicites ressurgit, sous d’autres formes. Le secteur des transports et plusieurs autres domaines sont notamment touchés, après la récente crise de l’agrobusiness. Le comité de veille sur les activités d’agrobusiness et assimilés, présidé par le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. ASSAHORE Konan Jacques, a consacré essentiellement sa session tenue jeudi 23 mars 2023, au 7e étage de l’immeuble Sogefiha Abidjan-Plateau à ce sujet qui inquiète.
Dans une déclaration face à la presse nationale et internationale, le président du Comité de veille s’est offusqué contre les nouvelles formes de placements illicites qui gagnent du terrain. « Les placements de revenus sont règlementés. On ne peut pas collecter l’argent de la population sans avoir reçu au préalable un agrément. Malheureusement beaucoup d’Ivoiriens se laissent encore tromper par des propositions alléchantes de revenus à la suite de placement d’argent. Ces types d’opérations ont tendance à dilapider l’épargne des Ivoiriens, à flouer les Ivoiriens », a dénoncé M. ASSAHORE Konan Jacques.
Le comité a donc décidé de mettre à nouveau le holà. « L’une décision arrêtée au terme de cette session est de convoquer l’ensemble des structures concernées par cette arnaque, de les entendre, voir si leur modèle économique s’inscrit dans les schémas existants. Si ce n’est pas le cas, nous allons alors leur demander de mettre fin à leurs opérations », a menacé M. ASSAHORE Konan Jacques. L’objectif, selon lui, est de protéger la population et son épargne.
C’est ainsi que le président du comité de veille sur les activités d’agrobusiness et assimilés a tenu à appeler les populations à la prudence face aux promesses de gains rapides et élevés d’argent. « Chaque fois qu’il y a une annonce avec des conditions de rémunération qui dépassent le montant de votre placement, il faut savoir que c’est quelque chose de suspect et porteuse de risques. C’est antiéconomique », a révélé le président du comité de veille. Qui a plutôt conseillé aux populations de s’orienter vers les canaux officiels pour effectuer des placements sains, sécurisés et rémunérateurs, tels que les DAT à la banque, les titres publics. Indiquant que le Trésor Public et l’Autorité des Marchés Financiers de l'Union Monétaire Ouest Africaine (AMF-UMOA) sont là pour les renseigner.
Créé par Arrêté N°035/MEF/du 27 janvier 2017. le comité de veille comprend le Trésor Public qui assure la présidence, le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF), la Direction de la Police Economique et Financière (DPEF), le Centre National de Recherche Agronomique, l’Office pour la Commercialisation des Produits Vivriers (OCPV), l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF-CI), l’Autorité des Marchés Financiers de l'Union Monétaire Ouest Africaine (AMF-UMOA), la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).
B. Mafoumgbé ( sercom)

 

sys bannière