Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

lundi 22 avril 2024
sys bannière

Partenariat//Relations d’affaires Côte d’Ivoire - Emirats Arabes Unis// Ahmed Cissé préconise la mise en place d’une dynamique de partenariat

Facebook Twitter LINKEDIN
Partenariat//Relations d’affaires Côte d’Ivoire - Emirats Arabes Unis//    Ahmed Cissé préconise la mise en place d’une dynamique de partenariat

Le Président de la CGECI, M. Ahmed CISSE a reçu en audience, le 21 mars 2023, à La Maison de l’Entreprise, l’Ambassadeur des Emirats Arabes Unis, SEM Ali Youssef ALNUAIMI.

Cette visite de travail de l’Ambassadeur Emirati, dont la chancellerie existe en terre ivoirienne depuis seulement trois mois, s’inscrit dans le cadre de la série de rencontres entreprises avec les acteurs économiques et les autorités politiques de la Côte d’Ivoire. Rapporte une note à la presse des services de la Cgeci.

Au cours de l’audience, les échanges ont porté sur la mise en place d’une coopération permettant de capter les opportunités d’affaires qui existent et de saisir les possibilités de co-création d’entreprises par les acteurs économiques des deux pays.

L’hôte de la CGECI entendait également saisir l’occasion de cette rencontre pour indiquer clairement l’axe de coopération souhaité par son pays, qui se décline comme suit : Le renforcement des liens bilatéraux entre les deux pays, à travers la consolidation de la coopération économique et commerciale.
l’Ambassadeur Ali Youssef ALNUAIMI s’est voulu rassurant, par ailleurs, en indiquant clairement au Président de la CGECI, que c’est cette mission que son pays lui a confié.
Tout en notant l’importance et le poids économique de la Côte d’Ivoire en Afrique, SEM Ali Youssef ALNUAIMI reste très optimiste quant à la possibilité de coopération qui pourrait exister entre les secteurs privés des deux pays ; car pour lui, la Côte d’Ivoire offre plusieurs opportunités économiques dans plusieurs domaines et secteurs d’activités que les hommes d’affaires émiratis comptent saisir.
Il a,également relevé que cette volonté, clairement exprimée, s’inscrit dans une dynamique de rapprochement, en cours de formalisation, avec le Ministère des Affaires Etrangères,de l’Intégration Africaine et de la Diaspora , en vue de la signature prochaine d’un accord entre les acteurs économiques des deux pays.

Dans son intervention, le Président de la CGECI a indiqué la disponibilité de l’Organisation patronale a accompagné les entreprises du secteur privé émirati qui veulent s’installer en Côte d’Ivoire. Toutefois, au cours des échanges, M. Ahmed Cisséa insisté sur le fait que l’Organisation a vocation à permettre à ses membres de se développer sur tous les marchés, notamment à l’international dans le cadre de partenariats gagnant-gagnant. Il souhaite donc que la dynamique d’affaires entre les secteurs privés ivoirien et émirati débouche sur des joint-ventures et des modèles de co-construction. « C’est de cette façon que l’on peut avoir des relations d’affaires gagnant – gagnant entre les deux secteurs privés, des relations qui vont durer dans le temps et seront bénéfiques aux deux peuples » dixit le Président Ahmed CISSE.

Il a poursuivi en exprimant la disponibilité de la CGECI à jouer sa participation pour la facilitation des relations d’affaires entre les deux secteurs privés. Il a mis évidence les capacités des entreprises du Secteur privé ivoirien à accompagner les entreprises privées émiraties dont certaines, aux dires de l’Ambassadeur émirati marquent un intérêt particulier à faire des affaires avec la Côte d’Ivoire notamment dans les domaines de l’agro-industrie (précisément la transformation de la noix de cajou), les énergies renouvelables, la construction et les services.
Au terme des échanges, tout en partageant la vision du Président de la CGECI, l’Ambassadeur a pris l’engagement de faire un feed-back aux hommes d’affaires émiratis. Et, cela pourrait se concrétiser par la mise en place prochaine d’un cadre de collaboration entre les secteurs privés des deux pays, matérialisé par une mission économique en terre ivoirienne ou en terre émiratie avec la signature d’un MOU entre les différents secteurs privés.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire a signé, lors de la dernière édition du Dubaï expo, deux accords de partenariats avec les Emirats Royaumes Unis. Et tout récemment, un accord a été signé avec accord avec la société émiratie en vue d’étudier le développement de centrales solaires dans le pays.
B. Mafoumgbé( Sercom)

 

 

 

sys bannière