Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

dimanche 3 mars 2024
sys bannière

Amélioration de l’environnement des affaires // Les recettes des gouvernants et du secteur privé africains

Facebook Twitter LINKEDIN
Amélioration  de l’environnement des affaires //   Les recettes   des gouvernants et du secteur privé africains

 Abidjan  abrite  depuis hier 26 novembre 2018, la 9ème édition de la Conférence sur la facilité des affaires : “Ease of Doing Business initiative”. Représentant  le Premier ministre Amadou Gon empêché, M. Koné Adama, ministre Ivoirien de l’Economie et des finances,  a  salué l’engagement du Groupe de la  Banque  et à tous les organisateurs, pour avoir accepté que cette conférence se tienne pour la première fois dans un pays d’Afrique francophone et singulièrement d’Afrique de l’ouest. Avant de dire : « En vue de renforcer le rôle économique et social du secteur privé dans la dynamique économique, la Côte d’Ivoire a fait de l’amélioration du climat des affaires un axe stratégique majeur de l’action gouvernementale »  Non sans    présenter la liste des efforts  de la Côte d’Ivoire, pour assainir et améliorer l’environnement ivoirien des affaires. Afin  de la rendre plus attractif. Pour M. Koné Adama, « la Côte d’Ivoire a certes glané des places dans le dernier classement Doing Buisness avec son rang de 122e sur les 190 économies, mais n’a pas encore atteint l'objectif de figurer parmi les 50 pays les mieux classés dans le monde. Ainsi cette conférence en terre ivoirienne permettra au pays de bénéficier de l'expérience des pays cités en exemple dans le cadre du Doing Buisines pour l’Afrique, et aussi de renforcer les capacités des équipes techniques nationales pour la mise en œuvre efficace des reformes » Dans un panel dirigé par M.Moussa Sanogo, Sécrétaire d’Etat  chargé du  Budget et portefeuille de l’Etat,qui a suivi la cérémonie d’ouverture, plusieurs ministres, membres de gouvernements   de pays  africains et représentants du secteur privé ont exposé  devant l’assistance ,sur les actions entreprises  pour améliorer l’environnement des affaires. Ainsi,  M.  Soro Nagolo,  président  de la Commission environnement  des affaires à la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire,( Cgeci)  a dit que les attentes  du secteur privé ivoirien sont nombreuses. «Nos attentes sont nombreuses et il faut  promouvoir la mise en place  des instruments de suivi des reformes. Ce afin d’avoir une idée  des impacts  de l’amélioration de l’environnement des affaires. Il ne faudra pas revenir après  sur des mesures contraignantes. Le secteur privé est largement consulté mais parfois nous sommes surpris. Nous avons de nombreuses attentes et il faut mettre l’accent sur les infrastructures. Qui permettent  l’évacuation des productions vers les zones de consommation.  Nous voulons notamment parler   des  routes, des ports,  du ferroviaire qui n’est pas assez développé »  Se prononçant  sur le financement des Pme  M. Soro Nagolo a dit : « Le  financement des Pme est une nécessité. Car, elles sont le socle de tout développement. L’une des difficultés, c’est comment faire pour que l’investissement national puisse éclore.  Nous n’oublions pas la gouvernance et la promotion de ce qui est en train d’être fait.  Les entreprises sont sensibles au droit pour tous. Cela est un élément important et la fiscalité doit soutenir le développement »  Quant Khader Barry ministre Conseiller spécial   du Premier ministre guinéen, il a  souligné l’importance d’un  engagement  politique fort en  ce qui concerne les reformes. «  Il faut suivre les reformes en créant des instruments de promotion(…) » a dit le ministre Khader Barry.( Nous y reviendrons).    La  représentante  du gouvernement nigérian,  a dit que  son pays a   travaillé sur ‘le transport des biens, des personnes et des services. Cela  a été noté par la Banque mondiale( Bm). Tous  les quatre ans, nous produisons un rapport. Nous pouvons dire que l’économie nigériane est  en train d’aller dans la bonne direction(…)’ Moussa Kader Légende photo :   Adama Koné, ministre de l’Economie et des finances. Il représentait  le Premier ministre ivoirien. 

sys bannière