Prix bord champs: Cacaco 825 Fcfa, Kg;  Café  700 Fcfa Kg,  Hevea 275 Fcfa; Anacarde 350 Fcfa

mercredi 17 août 2022
sys bannière
Société

Société (362)

CI- Port d’Abidjan//Protection de l’environnement// Le Terra certifié par Bureau Veritas

jeudi, 11 août 2022 17:23 Written by

Le Terminal roulier d’Abidjan (Terra), qui assure la manutention et les activités liées aux navires rouliers au port d’Abidjan, a obtenu en juin 2022, le label « Green terminal », délivré par Bureau Veritas venant ainsi attester de la baisse effective de l’impact de ses activités sur l’environnement. Nous avons appris ce jour, du service communication de Terra.
Engagé dans cette démarche de certification depuis octobre 2021, ce terminal a concentré ses efforts autour de plusieurs volets en particulier la sensibilisation et l’implication de ses collaborateurs aux enjeux environnementaux, la mise en œuvre d’actions pour la réduction des déchets papier et plastique, l’optimisation de l’utilisation de l’eau et de l’énergie, ainsi que la gestion rationnelle de l’allocation des engins de manutention.
« L’obtention du label Green terminal est une fierté pour Terra qui travaille depuis plusieurs années à réduire l’impact de ses activités sur l’environnement. Elle traduit aussi notre engagement à toujours œuvrer à l’atteinte de nos objectifs en termes de performances tout en y associant des processus éco responsables. », a déclaré Joël Broux, Directeur général de Terra. Terminal moderne, construit en conformité avec les standards internationaux, En 2021, ce terminal a assuré la manutention de 39 854 véhicules et de 22 617 conteneurs Evp. L’entreprise souhaite à présent consolider son approche environnementale par la valorisation et le recyclage des déchets, le soutien aux initiatives en faveur de l’environnement et l’acquisition d’équipements à meilleur rendement énergétique.
Le label « Green Terminal » lancé en juin 2021, vise à contribuer à la réduction de l’empreinte carbone de ses activités à partir d’une méthodologie couvrant l’ensemble des préoccupations environnementales. Depuis son lancement, huit de ses terminaux ont été labellisés et 10 autres devraient l’être dans les prochains mois.
Ayoko Mensah

Ci- Denguele// Chr d'Odienné et l'hôpital général de Gbelegban// Le Pm Patrick Achi lance les travaux

mardi, 09 août 2022 19:59 Written by

Le Premier ministre Patrick Achi qui séjourne depuis lundi 8 aout 2022 dans le district autonome du Denguelé, aligne les cérémonies de pose de première pierre. C'est la coquette ville de Gbelegban où il a passé la nuit, qui a ouvert le ballet des poses de première pierre. Dans ce chef-lieu de département, Patrick Achi a lancé les travaux de l'hôpital général et du lycée professionnel.Un établissement qui aura à charge de former des jeunes aux besoins de la Côte d'Ivoire notamment au niveau de la relance de l'agriculture. Les enfants qui y étudieront sortiront outillés pour être automatiquement opérationnel.Les travaux de l'hôpital général de Gbelegban qui sera équipé de plateaux techniques modernes, dureront 24 mois. Il permettra aux populations du département d'avoir accès à des soins de qualité sans avoir à effectuer de longues distances. Et cela conformément à la volonté du Chef de l’Etat qui veut une Côte d’Ivoire qui fait toujours mieux en termes de prise en charge de la santé et du bien-être de ses populations. Objectif de cette noble mission, faire gagner au pays dix ans d’espérance de vie en une décennie.C'est dans cette même optique que les autres départements du district de Denguelé disposeront aussi chacun d'un hôpital général comme l'a révélé le Premier ministre Patrick Achi. Qui a aussi expliqué que cette politique de construction d'hôpitaux de qualité sur l'ensemble du territoire relève de la volonté du Président de la République Alassane Ouattara qui veut le meilleur des soins pour les Ivoiriens. Par l’équipement et la multiplication des centres de santé.La construction de ces infrastructures sanitaires pour une santé publique plus efficace avec des hôpitaux plus densément répartis et des plateaux techniques de meilleure qualité s’accompagne de la formation des praticiens ainsi que d’un recrutement massif. Des personnels donc de plus en plus nombreux et mieux formés. De tels efforts ont un coût. Et pas des moindres. C’est en effet une enveloppe de plus de 1000 milliards de Fcfa  qui est dégagée pour la santé dans le Programme National de Développement 2021-2025.Dans la capitale du Denguelé, Patrick Achi a posé la première pierre du chr doté de tous les services et de plateaux techniques de pointe. « Après Abobo où nous avons démarré la construction du plus grand Chu du pays, je suis heureux de lancer, au nom du Président de la République son Excellence Alassane Ouattara, les travaux du Chr d’Odienné. »La maire de la   commune d’Odiénné, la ministre Nassereba Touré a exprimé, au nom des populations, du ministre Adama Camara et du ministre gouverneur Gaoussou Koné, la reconnaissance des filles et fils d’Odienné au Président de la République.Le séjour du Premier ministre dans le Denguélé s’est déroulé dans une grande cordialité. A Gbélégban, ville qui a vu naitre la génitrice du Président Alassane Ouattara, Patrick Achi a été accueilli en fils. Les cadres qui ont massivement effectué le déplacement, ont relevé que le Chef du gouvernement cotise depuis longtemps pour la mutuelle dont il est membre. La dynamique maire Mme Sita Ouattara entourée de conseiller spécial Vassiriki Traoré et du Général Bakary Diarrassouba ont réservé un excellent accueil au Chef du gouvernement. 

Ayoko Mensah( Source : sercom) 

Légende photo : Le Pm  Patrick  Achi  pose  ici la première pierre  du Lycée professionnel   de Gbéléban

Ci-Trésor public//Paiement amendes forfaitaires// Agents du Trésor public, policiers et gendarmes sur le terrain

mardi, 09 août 2022 11:00 Written by

La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (Dgtcp), en collaboration avec le Commandement supérieur de la gendarmerie nationale et la Direction générale de la Police nationale, organise une vaste campagne d’information et de sensibilisation sur le recouvrement et le paiement des amendes forfaitaires, du 09 août au 10 septembre 2022, sur toute l’étendue du territoire national. Pour la première étape qui démarre du mardi 09 au samedi 14 août 2022, les chefs-lieux de District qui seront visités sont Abengourou, Bondoukou, Gagnoa et San Pedro.
Cette campagne, selon les services de la Dgtcp, est placée sous le parrainage de M. Adama Coulibaly, Ministre de l’économie et des finances, vise à informer et sensibiliser tous les acteurs sur leur rôle dans le processus de paiement et de recouvrement des amendes forfaitaires et sur l’obligation de redevabilité. Il s’agit notamment des autorités politiques, administratives, religieuses et coutumières, organisations syndicales des transporteurs, usagers de la route, et toute la population. Pour rappel, un atelier national sur l’optimisation du recouvrement des amendes forfaitaires a été organisé le 07 juillet dernier à Abidjan.
Cet atelier qui a réuni tous les principaux acteurs dans le processus de recouvrement et de paiement des amendes forfaitaires, a fait plusieurs recommandations dont l’organisation de ces campagnes éclatées. L’amende forfaitaire est une sanction pécuniaire, pénale ou administrative applicable à l’auteur d’une contravention. Le paiement de l’amende forfaitaire est régi par l’article 539 du code de procédure pénale. Au Trésor Public, le recouvrement et le suivi des amendes forfaitaires sont gérés par l’Agence Comptable des Créances Contentieuses, conformément à ses attributions.

Bmck

Ci- Covid19//9e journée nationale de l'Excellence// Le Pr Serges Eholié distingué par la République

vendredi, 05 août 2022 17:03 Written by

 La République de Côte d’Ivoire a célébré ce 05 aout 2022, au Palais présidentielle d’Abidjan- Plateau, la 9e journée nationale de l’excellence.   A l’occasion 84 meilleurs des meilleurs ont été primés.  Au nombre de ceux-ci, citons l’équipage en question est celui d’un vol domestique de AirCôte d’ivoire, qui a évité un crash   à l’atterrissage, à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, d’un appareil de ladite compagnie, en provenance du nord de la Côte d’ivoire.    
Rappelons   que le samedi 09 juillet 2022, un avion d’AirCôted'Ivoire, immatriculé TU TSK en provenance de Korhogo et Bouaké, a dû effectuer un atterrissage d'urgence à 19H15 à l'aéroport Felix Houphouët-Boigny d'Abidjan en raison d'un dysfonctionnement de son train d'atterrissage avant.  Soulignons que le professeur titulaire de médecine Serges Eholié, par ailleurs spécialiste de maladies infectieuses du service d’Infectiologie du Chu de Treichville, a   été également primé pour son combat contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire. Il s’agit là à travers cette distinction, d’une reconnaissance du travail bien fait d’une équipe qui   est vraiment au front depuis la survenue   de cette pandémie.    La cérémonie  au eu lieu  en présence du Chef de l’Etat Allassane Ouattara, le Vice- Président de la République, Koné Tiemoko M.,   du Premier ministre Jérôme Patrick Achi, les chefs   d’institutions et les nombreux invités   dont des acteurs   de l’administration publique et   du secteur privé. Selon les précisions faites par le Chef du gouvernement ivoirien, (président du comité national de la Journée d'excellence, « deux nouveaux Prix d’excellence pour notre Journée Nationale ont été institués. Il s’agit   du prix national d’excellence de la bonne gouvernance et le prix national d’excellence de la lutte contre la Corruption ». Aussi, Patrick Achi a adressé ses félicitations à tous les membres des Comités de sélection qui ont mené avec méthode et rigueur les travaux de sélection. Plus spécifiquement, au titre des institutions participantes, nous avons 33 structures réparties comme suit :32 Ministères et   la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci). En ce qui concerne les prix   décernés, il y en a 84 répartis comme suit : 43 Personnes Physiques, dont : 30 Hommes ; 11 Femmes,01 Couple et 01 Equipage comme indiqué plus haut.    Dans la catégorie personnes morales, nous   avons 41 dont 10 Structures de l’administration publique, 22 Entreprises du Secteur privé et trois sociétés coopératives et organisations non gouvernementales. Pendant que cinq associations de développement et organisations socio-culturelles ont été distinguées. Par ailleurs, il convient de préciser que dans la catégorie   Collectivité territoriale, c’est la commune d’Anyama qui a été primée   la plus propre. S’adressant aux lauréats, le Président Allassane Ouattara  a dit   que   « les  personnes qui sont aujourd'hui à l'honneur se sont engagées par leur travail pour porter notre pays bien-aimé vers le développement. Et nous sommes très fiers. Vous avez été consacrés lauréats nationaux dans vos différents domaines de compétences. Vous avez travaillé avec courage et abnégation pour être des femmes et des hommes de valeur, des filles de valeur, des modèles pour vos collègues, vos amis, vos familles et plus généralement pour l'ensemble de notre société. » Chaque lauréat a reçu un trophée, un diplôme d'honneur et la somme de 10 millions de Fcfa.

 B.MCK

CI- vie d’entreprise//8e édition du « forum des stages »// Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire apporte son soutien

jeudi, 04 août 2022 15:53 Written by

Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire a participé le 29 juillet 2022, à Abidjan, à la 8e édition du « forum des stages ». L’entreprise a apporté son soutien à cette plateforme de rencontres entre entreprises et étudiants qui vise à favoriser l’employabilité des jeunes, en leur offrant des opportunités de stages et d’emplois, au sein des entreprises publiques et privées.
Premier employeur du secteur de la logistique en Côte d’Ivoire, cette multinationale a exposé, à cette occasion, ses initiatives en faveur de la formation et de l’insertion professionnelle des jeunes. Notamment, son Centre de Formation Portuaire Panafricain (Cfpp), qui forme les acteurs du secteur portuaire et facilite leur insertion professionnelle.
Au cours de ce rendez-vous meublé par des entretiens d’embauches et des conférences, Rosine Anéké, directrice des Ressources Humaines de Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire, a expliqué aux étudiants, les étapes à suivre pour trouver un emploi au sein de sa multinationale et de ses filiales. Elle a également partagé son expérience en prodiguant des conseils aux étudiants sur les astuces pour se démarquer sur le marché de l’emploi.
« Ce forum nous a permis de présenter aux étudiants notre politique de stage basée sur l’excellence, en cohérence avec notre culture et nos valeurs. Il s’agissait également de créer une synergie d’actions avec les acteurs de l’éducation, en vue de l’adéquation entre les curricula de formation et les emplois disponibles. Car notre ambition, est de constituer un vivier de talents bien formés et outillés, pour le développement de nos entreprises », a-t-elle déclaré.
Engagé en faveur de l’éducation et de l’employabilité des jeunes, Bolloré Transport & Logistics œuvre, grâce à son programme B excellence et à ses partenariats avec les écoles de formation, à la promotion de l’excellence en milieu scolaire.
L’entreprise octroie également des bourses d’études et des stages de perfectionnement aux étudiants méritants, au sein de ses filiales telles que Sitarail, Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire ou encore, Abidjan Terminal.
 B. M.C

Ci-Civisme// Semaine nationale du civisme// Les hommes des Médias renforcent leurs capacités

jeudi, 04 août 2022 09:59 Written by

 A la faveur de la Semaine nationale du service civique en Côte d'Ivoire, le Ministère de la promotion de la jeunesse, de l'insertion professionnelle et du service civique  a organisé un séminaire de renforcement des capacités des acteurs des Médias , le mardi 02 août 2022 à l'auditorium de la Cnps à Abidjan-Plateau.
Les hommes du milieu médiatique fortement présents à cette formation, ont en effet été instruits sur la question du civisme qui passe nécessairement par la connaissance et le respect des 5 symboles de la République de Côte d'Ivoire afin d'être un relais auprès des populations.
M. Touré Mamadou, Directeur général de l'office du service civique national (Oscn) ,  s'exprimant sur les caractéristiques du '' Bon Citoyen '' a indiqué que les valeurs du civisme, de la citoyenneté, de la paix , des connaissances des us et coutumes nationales et la mobilité du citoyen à travers le pays et hors du pays permettent de développer l'esprit de fraternité, de tolérance, de patriotisme, et de cohésion sociale. Car selon lui,tout ce dispositif est de nature à favoriser et à contribuer à un meilleur vivre ensemble, la sécurité et le développement du pays.
Poursuivant, il a dit que '' C'est pourquoi, nous avions récemment pris l'initiative de former les jeunes de 14 à 35 aux valeurs du civisme à travers un service civique dans la ville de Yamoussoukro,pour leur apprendre à respecter les valeurs de la citoyenneté  afin qu'ils soient des modèles de la société ivoiriennes. '', a signifié le Dg de l'Oscn.
Bien après, Georgette Bouanh epse KOUASSI a pour sa part, entretenu les hommes des médias présents à ladite formation sur la connaissance et les caractéristiques des cinq (5 ) symboles de la République que sont les armoiries de la République, le Portrait du Président de la République, l'emblème National , la Devise de la République et l'Hymne national. Elle a par ailleurs indiqué la conduite à tenir face à ces différents symboles et comment se comporter dans la vie de tous les jours pour se conformer aux règles du civisme.
A la fin de ce séminaire de renforcement des capacités des acteurs des médias ivoiriens, ceux-ci ont pleinement été édifiés sur les règles et principes du civisme et actions citoyennes. Alors , ils ont été mandatés et mis en mission par l'Office du service civique national de faire large diffusion de tous ses acquis civiques auprès de la population ivoirienne .

 B.M. K

Ci- Vie d’entreprises//Alphabétisation numérique// Une convention pour former 2000 personnes

mardi, 02 août 2022 15:24 Written by

La compagnie ivoirienne d’électricité (Cie), engagé avec la Fondation Eranove, a signé, le 28 juillet 2022, au siège de la Compagnie avec une société de la place une convention. A travers cette convention, ce sont 2000 personnes dont 70% de femmes qui seront formées au bout de deux ans. « A travers ce partenariat, nous allons, par cycle de formation de six mois sur deux ans, procéder à l’alphabétisation de 2000 personnes sur un périmètre d’intervention qui constitue les 10 communes d’Abidjan et 10 villes de l’intérieur du pays », a fait savoir Eugène Zadi, président de la Fondation de la Cie. Il a salué la formalisation de ce partenariat entre la Fondation et la société Byte Sarl. Les deux structures entendent mettre en œuvre un programme d’alphabétisation numérique. Cette application dispose de 60 leçons pour le process d’alphabétisation et cinq pour la pré-alphabétisation. Il faut indiquer que la mise en œuvre ce programme consiste à réaliser des sessions d’alphabétisation via une application numérique qui sera téléchargée sur les téléphones portables modèles smartphones qui seront remis gratuitement aux apprenants. A en croire Jean Philippe Kaboré directeur associé, le lancement de ce programme aura lieu le 8 septembre, à Treichville, lors de la Journée Mondiale de l’Alphabétisation.
Selon Eugène Zadi, ce programme d’alphabétisation numérique qui se rapporte à l’éducation est un des domaines d’intervention de la Fondation. Dans le cadre de cette convention, il a indiqué que la société dirigée par Jean Philippe Kaboré directeur associé au fondateur Yaya Touré fournira l’application numérique. Cette application servira à la réalisation de l’alphabétisation sur le territoire ivoirien. Pour M. Zadi, « les femmes autonomisées par l’alphabétisation ont un effet d’entrainement positif sur tous les aspects de développement ».

Rappelant que la signature de ce partenariat s’inscrit dans le cadre de notre responsabilité sociétale d’entreprise, le Directeur général de la Cie, Ahmadou Bakayoko a indiqué : « l’instruction est une forme de lumière pour ceux qui la reçoivent parce que fonctionner aujourd’hui sans savoir lire et écrire, c’est en quelque sorte être dans l’obscurité. » Côte d’Ivoire-Burkina Faso- Des propositions pour prévenir les conflits
Ayoko Mensah

 

Ci- régies financières//Collecte des recettes publiques par les privés// Le collectif des syndicats du Trésor public pas d’accord !

samedi, 30 juillet 2022 09:48 Written by

Le Collectif des Syndicats du Trésor Public de Côte d'Ivoire (CSTP-CI), a tenu une conférence de presse relatif à la dénonciation des structures privées dans la gestion des finances publiques   le vendredi 29 juillet 2022 à Abidjan-Plateau. Conformément à la vision du Président de la République traduite par le PND 2021_2025 , le Ministère de l'Economie et des Finances s'est engagé dans le processus de modernisation de l'administration publique. Plusieurs réformes ont été mises en œuvre en vue de répondre aux exigences de cet engagement politique. Au nombre de celles-ci, figure la digitalisation des flux financiers gouvernementaux à travers la plateforme '' Trésor Pay - Trésor money '' qui a été développé par le Trésor Public et opérationnel depuis 2021. M. BOUADI , porte_parole du Collectif des Syndicats du Trésor public de Côte d'Ivoire (CSTP-CI) , a notamment précisé que ''Trésor Pay _Trésor Money" est une plateforme électronique qui a été conçue pour le  recouvrement des recettes et du paiement des dépenses de l'Etat, des Etablissements Publics Nationaux et des Collectivités Territoriales. C'est pourquoi le Ministère de l'Economie et des Finances à sensibiliser les autres ministères, comme cela se fait déjà avec celui de la Fonction Public, à recourir à ladite plateforme pour toutes leurs transactions financières.
Poursuivant , il a dit : « Malgré cette démarche nous constatons avec regret que le recouvrement des recettes publiques, continue de se faire via des structures privées y compris des entreprises privées et de téléphonie mobile. »
Selon, le décret 2014-416 du 09 juillet dans son article 16 , alinéa  1 et 3,  « les Comptables Publics ont la charge exclusive de manier les deniers publics et de tenir la comptabilité de l'Etat, des Etablissements Publics Nationaux et des Collectivités Territoriales. Ce qui représente une violation flagrante des dispositions réglementaires et juridiques de la gestion des finances publiques.»
Le recouvrement des recettes publiques par des entités privées pose avec acuité le problème de fiabilité de l'information comptable. Le recouvrement des recettes de l'Etat et de ses démembrements par des structures privées est un frein à l'optimisation des recettes publiques, car l'Etat ne disposera jamais de la totalité des fonds collectés par ceux-ci.
Le recouvrement des recettes publiques par des entités privées remet en cause de façon cruciale la sécurisation de l'information nationale en termes de finance.Ainsi, Le Collectif des Syndicats du Trésor Public de Côte d'Ivoire (CSTP-CI) condamne avec vigueur l'intrusion dans le processus de recouvrement des finances publiques par des structures privées. Aussi,  le porte-parole , M.Bouadi a clairement indiqué que le collectif félicite les structures qui se conforment à cette réglementation, appelle l'autorité compétente à faire respecter scrupuleusement la réglementation de la gestion des finances publiques, soutient et encourage le Ministère de l'Economie et des Finances et la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité Publique à œuvrer pour le déploiement de ''Trésor Pay_ Trésor Money'' dans toute l'administration, invite  les structures publiques et parapubliques à s'approprier cette plateforme, appelle à la vigilance de l'autorité compétente pour que seuls les comptables publics puissent  manier les deniers publics et enfin  envisage de recourir à d'autres actions si cette violation des finances publiques continue. 

AYOKO MENSAH

CI-Régies financières// Prix d’excellence à la Dgi// Les meilleurs agents récompensés

vendredi, 29 juillet 2022 14:28 Written by

Comme il est de coutume, la Direction Générale des Impôts a procédé à la 20ème édition du Prix d'Excellence de ses meilleurs agents le mercredi 28 Juillet 2022 à Heden Golf Club à Cocody_Abidjan. Du fait de la Covid19, cette cérémonie de récompense du Prix d'Excellence des agents des impôts de 2021 avait été reporté d'un an, d'où sa présente tenue cette année en 2022.

Chose que les responsables et agents de la Direction Générale des Impôts de Côte d'Ivoire ont accueilli avec joie et satisfaction. Sanogo Moussa, Ministre du Budget et du Portefeuille de l'Etat, par ailleurs Président de la cérémonie, s'est dit fier et honoré de présider une cérémonie d'une telle envergure qui met en valeur et qui récompense les meilleurs agents des Impôts ivoiriens.

 

Ainsi, il a exhorté les agents des impôts de Côte d'Ivoire à travailler davantage et d'arrache-pied pour qu'ils chacun d'eux soit honoré et distingué à son tour. Bien avant, OUATTARA Abou Sié en sa qualité de Directeur Général des services des Impôts de Côte d'Ivoire, a indiqué que ladite cérémonie a pour but de célébrer le mérite, l'excellence sous toutes ses formes, dans le travail, dans la bonne gouvernance, la compétence, ce dont la Côte d'Ivoire a aujourd'hui besoin .

Car, selon lui c'est en célébrant l'excellence et la compétence que l'on pourrait créer une saine émulation au sein de cette administration.

 

 

Poursuivant son propos en ces termes, « Au -delà de l'aspect festif chacun de nous doit se dire chaque fois que je me lève j'ai un défi à relever. C'est pourquoi j'ai dit tantôt que l'État sait être reconnaissant, l'État sait récompenser les bons et les plus méritants. C'est pourquoi j'exhorte tous les agents des impôts à travailler et à persévérer dans l'effort. Et pour ceux qui n'ont pas été nominés et récompensés aujourd'hui, c'est un défi qu'ils doivent se lancer à eux-mêmes. Et qu'ils se disent, demain ça être moi et ça ne peut être moi que par le travail par ma conduite. C'est ce que nous voulons inculquer à nos collaborateurs, voilà le sens de cette cérémonie », a souligné le Dg Ouattara Abou Sié.

 

Ce sont au total une douzaine de Prix d'Excellence que le jury constitué de hauts cadres des services fiscaux ivoiriens, ont décerné à leur meilleurs agents répartis en une dizaine de catégories.

 

Ainsi, le Prix d'Excellence du Lauréat des Lauréats et du meilleur Agent de tous les services des impôts, a été remporté par Mme " KONAN Épse KOUADIO Ahou Rose " , Administrateur en Chef des Services Financiers Chef de Brigade Régionale et de Contrôle Fiscal de la Direction Régionale Abidjan Sud 1. Par ailleurs, un Prix d'Honneur a été décerné à ASSOUMAN André Eponon , Préfet de Région du Poro, pour sa disponibilité et sa capacité à régler les litiges entre les populations et les services DGI dans ladite région.

 

Ayoko Mensah

Ci-Prikro// Litige foncier Famienkro- filiale de l’entreprise belge Siat// La Société civile belge écrit au Chef de l’Etat ivoirien

mercredi, 13 juillet 2022 15:01 Written by

Les communautés villageoises de famienkro dans le département de Prikro( Region de l’Iffou) sont depuis quelques à couteaux avec une filiale d’une multinationale belge. Ce par rapport à l’occupation de leurs terres.
Depuis2011,l’ affaire qui fait grand bruit a été portée devant les tribunaux ivoiriens. Il s’agit d’un litige causé par la présence de la Compagnie Hévéicole de Prikro (Chp) (précédemment nommée Compagnie Hévéicole de Cavally (CHC), filiale ivoirienne de l’entreprise belge Siat (Société d’Investissement d’Agriculture Tropicale). Qui s’est installée à Prikro en 2011 et a contribué à la perte de 11 000 hectares de cultures et forêts sacrées pour les communautés.
Des courriers ont été envoyés au Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara et à des ministères. Malheureusement, les communautés plaignantes n’ont pas encore obtenu gain de cause. Ainsi, elles ont entrepris des démarches auprès de certaines Ong belges qui viennent de saisir l’exécutif ivoirien.
( Voir Copie du courrier)
« Bruxelles, le 06 juillet 2022
À l’attention de Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire Objet : préoccupations liées aux violations de droits humains en Côte d’Ivoire Monsieur le Président, Nous sommes un collectif d’ONG belges et internationales alertées par les communautés locales de Famienkro (département de Prikro) dans la région de Iffou, au sujet d’un ensemble de violations de droits liées à un litige foncier. Ce litige est causé par la présence de la Compagnie Hévéicole de Prikro (CHP) (précédemment nommée Compagnie Hévéicole de Cavally (CHC), filiale ivoirienne de l’entreprise belge SIAT (Société d’Investissement d’Agriculture Tropicale).
En s’installant à Prikro en 2011, la compagnie a contribué à la perte de 11 000 hectares de cultures et forêts sacrées pour les communautés. Selon nos informations, cette entreprise, qui, selon les responsables des Ministères de l’Economie, des Finances et de l’Agriculture, a d’abord occupé les terres « en prospection libre », a violé au moins les lois et décrets ivoiriens suivants : - Décret 71-74 du 16 février 1974 relatif aux purges foncières ; - Loi n° 96-766 du 03 novembre 1996 - Code de l’environnement de Côte d’Ivoire : articles 35 et 39 relatifs à l’environnement et la concertation des populations riveraines ; - Décret 96-894 du 08 novembre 1996 relatif aux EIES - étude d’impact environnemental et social ; - Loi n° 98 – 750 du 23 décembre 1998 - loi foncière de Côte d’Ivoire : articles 3 et 6 alinéa 1 relatifs au domaine foncier rural de droit coutumier ; - Loi de 2014-428 du 14 juillet 2014 portant statut de roi et chefs traditionnels.
La signature d’un accord-cadre entre CHP et le Ministère de l’agriculture en 2013 et la signature d’un bail emphytéotique, autorisée le 15 septembre 2014 entre l’État et l’entreprise, témoignent de tentatives de régularisation de la situation a posteriori. Les communautés n’ont été ni consultées, ni associées à ce projet. Dès lors, elles ont manifesté leur opposition via des courriers et autres actions de protestation. Une manifestation pacifique aux mains nues a été menée en juillet 2015 à Famienkro. Celle-ci a été réprimée dans le sang entraînant entre autres 4 morts (dont 2 par balles), de nombreux blessés graves, une centaine d’emprisonnements arbitraires dont celle du Roi Akou Moro II, de la Reine mère, de son porte-parole et de ses notables (en violation de la Loi 2014-428)1 . 1 Vous trouverez des photos des victimes décédées et deux blessés dans les annexes 16 à 21. Malgré la saisine des tribunaux ivoiriens2 et les divers courriers d’interpellation des services étatiques (voir annexes 1 à 15), justice n’a pas été rendue aux populations pour la perte de leurs terres ou pour les dommages matériels, physiques et moraux subis3 . Nos organisations ont donc été sollicitées par les communautés, leurs représentants et des organisations de la société civile ivoirienne (mais aussi ghanéenne et nigériane où des impacts similaires liés à l’installation de filiales locales de SIAT sont rapportés), pour les appuyer dans la défense de leurs droits. Nous estimons que SIAT, en tant que maison-mère basée en Belgique, et l’État belge ont une responsabilité quant aux problèmes résultant des activités des filiales de l’entreprise. Dès lors, nous avons invité une délégation à participer à une série d’événements en Belgique et en Allemagne afin d’attirer l’attention de la société civile, des autorités et des médias en Belgique et en Europe . Nos demandes vis-à-vis de nos autorités concernaient principalement la régulation des entreprises quant à leurs impacts sur les droits humains et l’environnement et le respect des obligations extraterritoriales de la Belgique en matière de droits humains. Afin de respecter les droits des communautés et les engagements de l’État de Côte d’Ivoire, notamment vis-à-vis des Directives de la FAO sur la gouvernance foncière, nous souhaitons attirer votre attention M. le Président sur ce dossier afin que soient entendues les demandes des communautés : obtenir la rétrocession des 11 000 ha de terres et la réparation pour les préjudices subis. En espérant une suite favorable à notre requête, nous vous prions d’agréer M. le Président de la République Chef de l’État de Côte d’Ivoire, nos sincères et respectueuses salutations. Hélène Capocci pour Entraide et Fraternité (Belgique) Manuel Eggen pour FIAN (Belgique) Amaury Ghijselings pour le CNCD11.11.11 (Belgique) Giuseppe Cioffo pour CIDSE (international) Chika Onyejiuwa pour Africa-Europe Faith and Justice Network (international) - 2Assignation en déguerpissement déposée par sa majesté le roi Akou Moro II au tribunal de M’Bahiakro le 05 décembre 2013. - Opposition à la demande d’immatriculation au livre foncier de la circonscription du Baoule suivant la réquisition n°139 du 24/04/2014. - Plainte n°131 du 30 juin 2015 au tribunal de M’Bahiakro concernant les victimes d’agression physique lors de la manifestation pacifique. 3 Le document annexe 25 « Les acquisitions de terres à grande échelle en Afrique : Impacts, conflits et violations de droits humains : le cas de la filiale ivoirienne de la SIAT » retrace l’historique des faits. 4 Pour un détail des activités menées, voir annexe 22 »
Ayoko Mensah
Légende photo : liste des Ongs qui ont saisi l’exécutif ivoirien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 1 sur 26