Prix bord champs (Octobre 2022): Cacao 900 Fcfa, Kg;  Café  750 Fcfa Kg,  Hévéa 344 Fcfa; Anacarde 305 Fcfa

vendredi 9 décembre 2022
sys bannière
Société

Société (439)

CI- Cacao//Affaire du travail forcé dans le cacao en Côte d'Ivoire// Les groupes accusés rélaxés

mercredi, 29 juin 2022 16:46 Written by


Hershey, Nestle, Cargill, Mars, Mondelez International, Barry Callebaut et Olam International n’ont pas été condamnés le 29 Juin 2022, par le tribunal du District de Columbia dans le cadre du dossier Coubaly et al. contre Cargill Inc et al. Selon le site commodrafica.com qui cite Reuter, « la juge Dabney Friedrich, nommée par l’ancien président Donald Trump, a déclaré que les plaignants dans le recours collectif n'avaient pas qualité pour poursuivre parce qu'ils n'avaient pas montré de "lien traçable" entre les sept sociétés défenderesses et les plantations spécifiques où ils travaillaient » Aussi, ladite source ajoute que la Juge a déclaré que les plaignants n'avaient pas non plus expliqué de manière adéquate le rôle des intermédiaires dans la chaîne d'approvisionnement du cacao, notant que les entreprises ne surveillaient pas l'activité dans les "zones franches" où environ 70% à 80% du cacao est produit. En effet, le Mali et la Côte d'Ivoire partagent une frontière en Afrique de l'Ouest. Rappelons que les plaignants ont déclaré avoir été victimes de la traite lorsqu'ils étaient enfants après avoir été approchés par des hommes inconnus qui ont promis des emplois rémunérés, mais n'ont finalement pas été payés pour leur travail, menacés de famine s'ils ne travaillaient pas et obligés de vivre dans la misère. De leur côté, les sept accusés ont déclaré que la théorie juridique trop large des plaignants pourrait rendre trop de personnes responsables du travail forcé des enfants, y compris les consommateurs et les détaillants qui pourraient bénéficier de prix plus bas. Ils ont, par ailleurs, condamner " fermement le recours au travail forcé", déclarant oeuvrer en faveur du travail non forcé des enfants dans les chaînes d'approvisionnement en cacao. L’avocat des plaignants, Terry Collingsworth, a déclaré faire appel, dans l'espoir de "forcer les entreprises à tenir leurs propres promesses et à mettre fin à ce système odieux qu'elles ont créé". En juin 2022, la Cour suprême des États-Unis a rejeté une poursuite similaire intentée par six citoyens maliens contre Cargill et Nestlé en vertu de l'Alien Tort Statute, une loi fédérale de 1789. Cette décision était la dernière d'une série de décisions limitant l'accès aux tribunaux fédéraux américains en raison de violations des droits de l'Homme commises à l'étranger.
Ayoko Mensah

 

Financement// « Forum Banque et Pme de Côte d’Ivoire »// L’Apbefci présente les enjeux socioéconomiques de cette rencontre

mercredi, 29 juin 2022 16:05 Written by

Le président de l'Association des professionnels des banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire (Apbefci), Jérôme Ehui a anime une conférence de presse, le mercredi 29 juin 2022, à Abidjan-Cocody. « Faire du financement bancaire des Pme, une réalité ! » Tel est le thème du « Forum Banque et Pme de Côte d’Ivoire » qui se tiendra du mercredi 6 au jeudi 7 juillet 2022, à l’espace Crrae-Umoa, à Abidjan-Plateau. Face à la presse nationale et internationale, M. Ehui, le commissaire général du Forum se prononcera sur les articulations de cette rencontre. Il évoquera les objectifs à atteindre et les résultats attendus. Ce forum, au cours duquel sont attendues plus de 30 000 personnes, sera marqué par des conférences, panels, salon-exposition et rencontres B to B. A l’occasion, Ehui Jérôme va également présenter des nouvelles offres des banques et la mise en relation commerciale entre banques et Pme. Il indiquera le pourcentage des Pme ivoiriennes en matière de contribution d’emploi dans la production nationale. Egalement, il évaluera les mécanismes internes des banques et les dispositifs d’accompagnement au niveau national, communautaire voire international. L'Apbefci entend faire des propositions concrètes pour alimenter et aider à la coordination de l’action globale initiée dans l’écosystème des Pme. La création de structures d’encadrement et la mise en place d’un environnement incitatif sont nécessaires, rapporte le communiqué de l’Apbefci. M. Jerôme Ehui, le directeur général de Versus Bank. Il a été élu à la suite d’une assemblée générale tenue le 13 janvier 2022. Ce banquier remplace à ce poste Daouda Coulibaly, l’ancien directeur général de la Société ivoirienne de banque (Sib), aujourd’hui à la tête d’Attijariwafa Afrique de l’ouest.
Ayoko Mensah
Legende photo : M. Jerôme Ehui, président de l’Apbefci

Gestion des frontières// Abidjan border forum// La première édition lancée officiellement jeudi

mardi, 28 juin 2022 12:06 Written by

 Le Secrétariat exécutif de la Commission Nationale des frontières de la Côte d’ivoire procèdera le 30 juin 2022 à 9h00 à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire au lancement de la première édition d’un forum International sur les frontières dénommé « Abidjan Border Forum » (le forum des frontières d’Abidjan) prévu du 26 au 28 octobre 2022 à Abidjan. Ce forum qui a pour objectif principal de réunir chaque deux ans les acteurs et les spécialistes de la gestion des frontières en vue de traiter des thématiques aux frontières, s’inscrit dans la dynamique africaine de transformation des frontières en espaces de paix, de sécurité, d’intégration et de développement socio-économique. l se veut une plateforme d’échanges des experts nationaux, internationaux, de la société civile, des praticiens et des universitaires en vue de proposer des idées novatrices, des inventions ou des créations qui pourraient contribuer à l’amélioration de la sécurité et de la vie ainsi que du développement harmonieux dans les zones frontalières. Ce forum international permettra, in fine, d’une part, de positionner la problématique de la gouvernance aux frontières au cœur des politiques de développement. D’autre part, il ambitionne de mettre en place un réseau d’échanges et de partage d’expériences afin de promouvoir les actions et les initiatives publiques et privées visant à développer les zones frontalières et à améliorer les conditions de vie des populations. A l’occasion de cette première édition, il est prévu des expositions et animations de stands, des panels, des rencontres B to B, des communications mais aussi des distinctions. Le thème central retenu pour cette édition est : « frontière et sécurité collective ».  Plusieurs personnalités issues des administrations publiques et privées, des organisations internationales ainsi que des chancelleries internationales sont attendues à cette cérémonie de lancement.

 Ayoko  Mensah 

Légende photo :  M. Konaté  Diakalidia, secrétaire  exécutif  du Comité national  des frontières de Cote  d’Ivoire

Saison des pluies// Eboulement à Mossikro-Attecoubé// Patrick Achi ( Pm): « Nous allons accélérer ce que nous sommes en train de faire »

jeudi, 16 juin 2022 15:09 Written by

Le Premier ministre Patrick Achi était dans le sous-quartier de Mossikro à Attécoubé le jeudi 16 juin 2022. Le chef du gouvernement a visité les lieux d’un éboulement mortel survenu dans la nuit de mercredi à jeudi. « Ce que nous souhaiterions dire, c’est transmettre aux populations de la part de Son Excellence monsieur le Président de la République, toutes nos condoléances pour les familles endeuillées et tous nos sentiments de compassion pour les blessés, nos encouragements. Nous allons bien sûr, suivre les soins qui leur sont donnés et qu’ils reviennent en état normal », a déclaré Patrick Achi. Accompagné des ministres de l’Intérieur, de la Construction, de l’assainissement, de la Communication, de la Solidarité, et du maire de la commune d’attecoubé, le Premier ministre a rappelé que le site du drame fait partie des endroits identifiés comme zones à risques par le gouvernement. « C’est près de 25.000 personnes qui vivent sur ces sites qui sont des sites à risques parce qu’ils sont à flancs de collines, parce qu’ils sont dans des cavernes. S’il pleut, on peut avoir rapidement des inondations et le site aujourd’hui incriminé était un de ces sites-là. 2 milliards 500 millions de Francs CFA ont été dégagés pour détruire ces sites, pour déplacer ces populations et des actions ont été entreprises », a expliqué Patrick Achi. Le Premier ministre a précisé que la préservation des vies en période des pluies est une priorité pour l’Etat. « L’un des objectifs qui nous avait été assigné par le Président de la République, c’est que cette année, tout soit mis en œuvre pour que nous ayons zéro décès, zéro blessé et zéro dégât matériel », a-t-il dit avant d’inviter les populations à se conformer aux instructions du gouvernement en quittant ces zones.« C’est fait dans leur intérêt et il faille véritablement suivre les instructions qui leur sont données pour quitter ces lieux qui sont des lieux à hauts risques.  Il faut que ces populations nous aident à les aider. Nous allons continuer d’entreprendre ces actions. Un certain nombre d’actions encore plus vigoureuses avec l’assistance des communes, des maires qui sont impliqués en l’occurrence ici il s’agit du maire d’Attécoubé qui connait ces sites, qui régulièrement les visite, parle également aux populations (…) Nous allons accélérer ce que nous sommes en train de faire et nous allons renforcer pour qu’on ne puisse plus assister à ces situations », a souligné Patrick Achi. A la mi-journée, le 16 juin, le bilan provisoire de ce drame faisait état 7 victimes dont 5 décédées et 2 blessées. Au moment de quitter les lieux, le Premier ministre s’est entretenu avec quelques riverains. Il leur a expliqué une fois encore la nécessité de quitter les zones à risques.

  B. M C(  Sercom Primature)

 Légende photo : le Premier ministre  Patrick Achi,  à la tête d’une forte  délégation gouvernementale  était à  Mossikro 

Gontougo// Activités Cmec de Bondoukou// Un excèdent de Seize millions de Fcfa réalisé en 2021

jeudi, 16 juin 2022 13:26 Written by

La  Caisse mutuelle d’épargne et de crédit (Cmec)   a réalisé  un résultat excédentaire de 16.867.071 Fcfa au titre de  l’exercice 2021 contre  un résultat excédentaire de 6.326.612 Fcfa au titre de  l’exercice 2020 soit un gap de plus de dix millions de Fcfa.    Les  crédits  s’élèvent  92.905.999 Fcfa  octroyés à  267 personnes là où la caisse attendait  200 personnes pour 80 millions de francs prévus.  M.  Cissé  Batiela, comptable de la Caisse mutuelle d’épargne et de crédit (Cmec) de Bondoukou a redonné le sourire  aux  sociétaires avec   ce grand bond réalisé. Car,  devait-il indiquer, « la Cmec de Bondoukou a enregistré 64.548.828 Fcfa de produits contre 47 .681.757 Fcfa de charges soit un excédent financier de 16.867.071 Fcfa. »  Ces  informations  ont été  données   récemment  ,  à l’hôtel de ville de  la cité aux mille mosquées  où s’est tenue la  23ème  assemblée générale annuelle de cette caisse mutuelle d’épargne et de crédit. Ce,   en présence de nombreux sociétaires et invités. En effet, dans un environnement austère à l’épargne,  cette caisse d’épargne et de crédit a remporté le défi de la mobilisation des ressources dans le secteur agricole et informel en faisant cet excédent financier.  De quoi a rendre très heureux l’ensemble des sociétaires et surtout le  conseil d’administration et  dame Ouattara Krotoumou  sa  présidente  du  conseil d’administration  qui préside aux destinées de cette caisse. « 23  ans, nous pouvons affirmer que nous avons atteint une certaine maturité. Si nous avons  pu atteindre ces années,  c’est parce que des hommes et des femmes ont permis cela grâce à leur travail. Chers sociétaires, l’exercice dont l’assemblée se tient ce jour est une satisfaction pour nous » A indiqué Madame  Ouattara Krotoumou  après avoir  salué cette performance.  « Oui une satisfaction, parce que notre structure la Cmec soutient les activités génératrices de revenu pour la lutte contre la pauvreté des femmes et des jeunes dans la région du Gontougo en accompagnant également les groupements, les associations et d’autres organisations, signe de la confiance en notre caisse » A justifié Ouattara Krotoumou. Il faut prendre en compte aussi le remboursement des crédits qui embelli cette caisse.  « Le problème de crédit non remboursé qui gangrénait notre structure commence à être un vieux souvenir. Grace à des actions vigoureuses des dirigeants et les agents pour recouvrer ces prêts, le taux de remboursement est de 97,12 %  soit un remboursement effectif de 67 967 126 Fcfa contre 69 978 578 Fcfa attendu. Cependant les fonds que les sociétaires défaillants doivent à la caisse sont de 4. 996.250 Fcfa. » A indiqué Koffi Adjoumani, secrétaire général du comité de crédit. C’est pourquoi, il interpellera  « tous les sociétaires emprunteurs dont les crédits  connaissent un retard à régulariser leur situation afin de participer à l’évolution de leur mutuelle.» Devait-il exhorter les sociétaires. A sa suite,  Amon Kouassi Ernest, secrétaire général de cette caisse a lancé un appel aux sociétaires afin qu’ensemble, unis et solidaires, cette caisse puisse jouer pleinement son rôle, celui de lutter contre la pauvreté. Aussi, il a dit que cette caisse envisage, pour cet exercice, de mettre à la disposition des sociétaires de nouveaux produits « Cmec  digitale, c’est votre compte à portée de main à savoir, la consultation de votre compte à tout moment, la notification par sms et e-mailing après chaque opérations et bien d’autres transactions et  une assurance décès avec une compagnie de la place. » A dit Amon Ernest. Pour le présent exercice 2022, la Cmec de Bondoukou se fixe comme objectif d‘avoir au moins 300 nouveaux sociétaires,  un dépôt de 625.000.000  Fcfa  pour un volume de près de 105. 000. 000 Fcfa  où 300 emprunteurs sont attendus. 

 Assi  Pascalin

 Légende photo :  Ici   les dirigeants  de la Cmec de Bondoukou après l’Ag.

Port-Bouet // Affaire 200 personnes privées d’électricité Gonzagueville // L’éclairage de la Compagnie ivoirienne d’électricité,( Cie)

lundi, 13 juin 2022 11:04 Written by

Ce n’est pas le parfait amour entre la Compagnie ivoirienne  d’électricité( Cie) et   plus  de 200 ménages  à   Gonzagueville , dans la  commune  de Port- Bouet.   Selon les  informations reçues, à la faveur  d’une  opération de promotion,   ces ménages ont obtenus des  compteurs  à  carte      dans le quartier de Gonzagueville à hauteur de 10.000fcfa/ compteur. « La  Cie nous a expliqué que c’était pour lutter contre les branchements anarchiques. Plus de deux cent(200)  personnes  sans grand moyen (des retraités, des sans emploi, des veuves, des démunis, …)  ont adhéré en achetant des compteurs pour le branchement. Il y en a qui ne recharge leur carte qu’à hauteur de 2.000 fcfa /mois »   Nous  a indiqué   D. S, leur porte -parole,  qui ne manque pas  d’ajouter depuis un certain temps, la Cie a bloqué des dizaines de compteurs sous prétexte qu’un compteur cout en réalité 200.000fcfa. «(…) Ils  n’ont pas  dit la vérité à   la population du moins aux acquéreurs au moment de la soit disant promotion des compteurs c’est à dire leur signifier que le cout réel du compteur est de 200.000f cfa. Maintenant ils nous informent que les acquéreurs devraient consommer en rechargeant les cartes afin de pouvoir rembourser les 200.000fcfa. Information qui n’avait pas été rendue publique lors de notre souscription »   précise t-il .  Ils  sont donc dans le noir car incapable de trouver de l’argent pour payer les compteurs au cout exigé par la Cie. Les compteurs à carte sont amortis à combien exactement en termes monétaires et sur quel délai ?  Que  dit la Cie ?« Il n’y a pas d’amortissement pour le compteur à carte. Les clients ayant souscrit au Programme Electricité Pour Tous doivent procéder au rechargement d’énergie afin de rembourser la dette branchement sur une période de 5 ans pour les zones urbaines et 10 ans pour les zones rurales.  En marge de la ponction effectuée sur tout rechargement d’énergie pour rembourser la dette branchement, le client a la possibilité d’effectuer directement le règlement de la dette branchement »  Explique les  services de la  Cie.    Mais  est-il  vrai que le compteur est désactivé à distance lorsque le montant n'est pas amorti sur la période indiquée ? A cette préoccupation  les  explications  de la Cie sont claires : «  les compteurs sont désactivés pour les clients, qui depuis plus de 5 ans, ont souscrit au programme, et ne procèdent ni au rechargement d’énergie, ni au remboursement de la dette.  Par  ailleurs,  les informations sur le coût du branchement et le délai de remboursement ont été communiqué aux clients à travers plusieurs campagnes de sensibilisation »Notons   que  des  campagnes de sensibilisation portent également sur les modes de remboursement des créances branchement (par ponction, par canal digital ORANGE, MOOV et MTN et aux caisse CIE).   Voilà  qui est claire !  

 B MC     

Jaf 2022// Renforcement de la Coopération africaine// Ivoiriens et ghanéens se retrouvent ce vendredi à Noe

jeudi, 09 juin 2022 08:33 Written by

La commémoration de la Journée africaine des frontières ( Jaf) se déroule les 07, 09 et 10 juin 2022 dans les localités frontalières de Noé et Nougoua en Côte d’Ivoire. Ce sous le signe du renforcement de la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. Cette commémoration vise à informer et sensibiliser les acteurs frontaliers, les responsables de l’administration et le grand public sur les thématiques en lien avec la gestion des frontières, mais également à faire la promotion de la coopération transfrontalière auprès des acteurs frontaliers étatiques et non étatiques pour une coexistence pacifique dans les espaces frontaliers. Le Comité national des frontières de Côte d’Ivoire,( Cnfci) a prévu un programme très alléchant sur plusieurs jours. Qui sera entre autres marqué par la déclaration officielle du premier Ministre, Patrick Achi. Également, Cette journée sera marquée par la visite conjointe des postes-frontières de la Côte d’Ivoire et du Ghana ainsi qu’un don de matériels au poste frontalier de Noé. Pendant ce temps, des séances de consultations gratuites et de dépistage volontaire de maladies chroniques cardiovasculaires sont organisées à Nougoua où les deux délégations procéderont à la coupure du ruban symbolique du forage réhabilité. A noter que ce vendredi 10 juin 2022 , cérémonie officielle sera marquée par trois temps forts dont des séances de sensibilisation à la bonne gestion des ressources partagées, notamment à la non pollution des fleuves de la Bia et Tanoé et du respect des procédures douanières aux frontières et contre les activités illicites de contrebande.
BMC

Eau et électricité//Développement de compétences// Les entreprises Cie et Sodeci signent une convention avec l’Inp-Hb

mardi, 07 juin 2022 18:48 Written by

Le Jeudi 2 juin 2022 à l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro s’est tenu la signature de convention entre les entreprises Cie et Sodeci filiales du groupe Eranove et L’Institut National Polytechnique Félix Houphouet-Boigny (Inp-Hb)ont signé un partenariat. M. Ahmadou Bakayoko, à la tête des entreprises Cie et Sodeci a lui-même conduit en personne les délégations lors de cette rencontre. Ce partenariat multiforme d’une durée de 5 ans,  vise à promouvoir le développement de leurs entités respectives. Elles entendent promouvoir le lien formation-emploi et privilégier, dans un cadre concerté, la recherche de solutions à leurs problématiques respectives dans les  secteur de l’Electricité et de l’ Eau). A cet effet, les parties prévoient de développer des programmes et des activités d'intérêt commun. Ces programmes et activités peuvent comprendre des programmes universitaires, post-universitaires et des actions de développement professionnel. La mise en œuvre de ce partenariat entre la Cie la Sodeci et l’Inp-Hb devrait à n’en point douter être bénéfique pour chacune des parties et plus particulièrement pour les étudiants. Les objectifs sont d’une part, de redéfinir les relations déjà existantes entre la Sodeci, la Cie et l’Inp-Hb et d’autre part, de résoudre à moyen et long terme les problématiques rencontrées par Sodeci et Cie. En effet, cela permettrait aux étudiants de bénéficier non seulement d’un enseignement de qualité, mais également d’une insertion rapide dans le monde du travail. Ce serait également l’occasion pour l’Inph-Hb de dispenser une formation adaptée aux besoins des entreprises et ce, en bénéficiant d’un cadre sain et d’une technologie de pointe. Ainsi une implication plus poussée des entreprises dans le soutien à l’éducation devrait permettre notamment : •De délivrer des contenus pédagogiques adaptés à l’évolution des technologies et se rapprochant des standards internationaux,•De rechercher des solutions innovantes locales aux problématiques de l’entreprise dans un environnement concurrentiel mondial ;•Et de développer l’employabilité, défi majeur de nos Etats en développement.  La Sodeci et la Cie, en tant qu’entreprises citoyennes, souhaitent activement participer à la promotion de la recherche, à la culture de l’excellence et au développement qualitatif et durable du tissu industriel national, notamment par le « contenu local ».Les axes de coopération seront articulés autour de soutien en matière  pédagogique  sur  la  recherche et de développement d’une part,  et  l’appui Ressources Humaines et Techniques  d’autre part.Sans oublier le  suivi des relations de partenariat. Selon,  Ahmadou  Bakayoko, le Dg  de la Cie et de la Sodeci, « Les sujets pourront porter sur la recherche doctoral ou postdoctorale concernant des problématiques en lien avec l’amélioration de nos processus sur l’ensemble de nos chaines d’activités depuis la production jusqu’à la commercialisation. Les sujets pouvant aussi être portés par un ou plusieurs chercheurs. Par ailleurs, les appuis techniques et Rh qui viendront solidifier ce partenariat permettront de contribuer à offrir aux étudiants un cadre d’apprentissage technique adapté aux formations ; de même qu’une insertion professionnelle plus efficiente dans les secteurs des services publics concernés par nos sociétés.  Je voudrais que vous notiez également que l’octroi de bourse est une option que nous intégrons à ce partenariat, tant nos ambitions sont grandes pour cette jeunesse que nous souhaitons bien formée et bien encadrée. » CBM 

Légende photo :  M. Ahmadou Bakayoko, Dg  de la Cie  et Sodeci    et le  Dg  de l’Inp-Hb lors  de la cérémonie

Flash info// Incident à Cocody dans l’ approvisionnement en eau potable// Les précisions de la Sodeci

vendredi, 03 juin 2022 22:05 Written by

Suite à une Casse de conduite d’eau potable causée par les travaux de voiries réalisés par une entreprise BTP dans la commune de Cocody , la desserte en eau est perturbée dans les zones suivantes : Cités CIAD , ÉDEN, et RUE FILAO
Equipes mobilisées
Travaux en cours pour rétablir la situation dans les meilleurs délais.
Plus d’info au 175

District d’Abidjan//Gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques // Le projet UPOP-CI met 50 femmes en mission à Yopougon

vendredi, 03 juin 2022 15:46 Written by

 
L’équipe du projet « Gestion rationnelle des polluants organiques persistants (POP) non intentionnels et des diphényles éthers polybromés (PBDE) pour réduire leurs émissions du secteur des déchets industriels » a posé ses valises à Yopougon, le lundi 30 mai 2022, dans le cadre d’un atelier de sensibilisation de plusieurs femmes ouvrières d’une entreprise qui fait le recyclage de plastique. Conduite par le professeur Gustave BEDI, Coordonnateur du projet, cet atelier a permis d’expliquer aux femmes de ladite entreprise, les dispositions à prendre pour limiter leur contact avec les polluants organiques persistants (POP) lorsqu’elles sont au travail ou dans les tâches domestiques.  « On est venu vous parlez de POP. On le retrouve dans les plastiques de téléphones, des climatiseurs, des radios, des vieux ordinateurs et télévisions. Il a été mis dans ces appareils pour ne pas qu’ils explosent en cas de feu », a-t-il affirmé. En poursuivant, le Professeur a expliqué aux femmes qu’elles sont les plus exposées à ces polluants du fait de leur caractéristiques biologiques et anatomiques. En effet, l’absorption de ces polluants pourra avoir des répercussions sur l’enfant pendant l’allaitement, avec des risques de malformations.« Pour ne pas être contaminées par le POP, il faut observer un certain nombre de mesures. Nous sommes venus vous dire aussi que pouvez travailler sur les équipements et déchets qui contiennent du POP sans tomber malade et gagner votre vie correctement », a souligné le Coordonnateur du projet. Au niveau du bilan un bilan des actions de sensibilisation des femmes, Gustave BEDI a rappelé que 200 femmes avaient été formées et sensibilisées. Comme perspective, il a annoncé la construction de deux centres dédiés au démantèlement des DEEE et des VFV, en lien avec le projet UPOP-CI. A cet effet, il les a invités à prendre une part active à la mise en œuvre desdits centres de démantèlement, car le secteur est très pourvoyeurs d’emploi et de générateur de revenu.  En Côte d’Ivoire, la quantité de produits chimiques présente dans l’environnement a fortement augmenté du fait de la consommation galopante d’appareils électriques électroniques, des pesticides, des produits ménagers, du plastique et des véhicules en fin de vie. Si cette consommation a pu participer à l’amélioration des conditions de vie des populations, il faut reconnaître qu’elle génère des Polluants Organiques Persistants (POP) qui sont particulièrement dangereux et peuvent avoir des impacts extrêmement nocifs sur la santé et l’environnement. Les femmes ont la charge de la majeure partie des travaux domestiques à l’intérieur et autour de la maison, y compris le tri, l’enlèvement et l’élimination des déchets ménagers, qui comprennent souvent le brûlage à l’air libre des plastiques et autres déchets. Cette pratique expose les femmes à des polluants organiques persistants hautement toxiques et à des métaux lourds, avec des répercussions importantes sur leur santé et sur leur capacité à porter des enfants. En effet, si l'exposition aux produits chimiques présente un risque pour tous les êtres humains, les hommes et les femmes ne sont pas égaux, du fait de facteurs biologiques mais aussi socio-économiques, entre autres. Le projet UPOPCI a été approuvé par le FEM le 4 octobre 2019. Il a pour objectif d’apporter des solutions spécifiques à l’émission des PBDE et des dioxines et furanes, composés chimiques toxiques issus des matériaux plastiques contenu dans des véhicules en fin de vie et du brûlage à ciel ouvert des déchets électroniques. CBM

Légende photo : Les membres  de  l’équipe du projet et  des femmes  formées

sys bannière