Prix bord champs: Cacaco 825 Fcfa, Kg;  Café  700 Fcfa Kg,  Hevea 275 Fcfa; Anacarde 350 Fcfa

samedi 11 juillet 2020
sys bannière

Littérature et Tics// La Côte d’Ivoire perd deux de ses illustres fils en 48 heures

Facebook Twitter Google LINKEDIN
Littérature et   Tics//   La Côte d’Ivoire perd deux de  ses illustres fils  en 48 heures


Bernard B. Dadié, le père de « Monsieur Togo-Gnini », a rangé la plume à jamais ce samedi 9 mars 2019. Triste nouvelle pour le monde de la littérature africaine. Né en 1916 en Côte d’Ivoire, il a été élève de l’Ecole normale William Ponty de Dakar d’où sortirent la plupart des premiers « leaders » de l’Afrique noire francophone des indépendances. Bernard Binlin Dadié entre dès 1933 en littérature. Son œuvre émerge en Afrique au moment où s’affirme le Mouvement de la Négritude à Paris. Durant sa carrière d’écrivain émérite, il a abordé dans sa vingtaine d’ouvrages parus, le journalisme militant, la poésie, le conte, le roman, la chronique, l’aphorisme, le théâtre et la nouvelle. L’œuvre de Bernard B. Dadié « Monsieur Thôgô-Gnini » est une pièce théâtrale qui met sur scène deux femmes et seize hommes. L’œuvre comporte cent quinze (115) pages divisée en six tableaux. Il est édité par les éditions Présence africaine en 1970. De quoi s’agit-il dans cette œuvre? Au milieu du XIXe siècle, un traitant blanc et son acolyte débarquent sur l’une des côtes occidentales afin d’établir des liens commerciaux avec les autochtones. Thôgô-Gnini, le porte canne du roi, devient leur auxiliaire et s’enrichit grâce aux liens commerciaux qu’il réussit à tisser pour son propre compte personnel avec l’Europe. Bernard B. Dadié s’en va au moment où la Côte d’Ivoire et ses fils sont en train de jouer depuis quelques années, l’une des plus grandes pièces de théâtre de son existence. 24 heures avant, c’est un autre digne fils de la Côte d’Ivoire, le Docteur Vincent Kragbé Gadou, le ‘père’ du Village des technologies de l’information et de la biotechnologie( Vitib) de Grand Bassam( Zone franche de Grand Bassam). Vincent Gadou Kragbé qui est décédé à l’Institut de cardiologie d’Abidjan (Ica) à la suite d’une intervention chirurgicale. Mais avant, il avait été opéré du cœur au Maroc, il y a quelques mois de cela. Après la convalescence au Ghana où il vit avec sa famille depuis la crise post-électorale de 2011, il a rejoint Abidjan en vue de ses nombreuses rencontres dans le cadre d’un grand projet de développement qu’il a conçu avec un réseau d’experts multinationaux. Vincent Gadou Kragbé est le père du Village des technologies de l’information et de la Biotechnologie (Vitib). C’est-à-dire, la zone Franche de Grand-Bassam. Il en est le concepteur et le promoteur. Il a conçu le projet au moment où il était conseiller du Président Laurent Gbagbo, chargé des technologies de l’information. C’est à juste titre qu’au démarrage effectif du projet, il a été nommé Pdg, puis Pca. Poste qu’il a gardé jusqu’à la crise post-électorale. Ces deux illustres fils d’Eburnie un dénominateur commun : Ils ont été très proches de Laurent Gbagbo
Bamba Mafoumgbé
Légende photo : Docteur Vincent Kragbé Gadou, le père et concepteur du Vitib

 

Plus

C O M M U N I Q U E

C O M M U N I Q U E

vendredi 24 janvier 2020 21:49

SEM. Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire ;SEM. Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA ;SEM. Daniel Kablan...

Université des Lagunes d’Abidjan //    La  2e  édition du salon culinaire,  c’est   ce samedi

Université des Lagunes d’Abidjan // La 2e édition du salon culinaire, c’est ce samedi

jeudi 19 décembre 2019 14:44

Après le 22 Décembre 2018, les promoteurs du Salon culinaire de l’Université des Lagunes d’Abidjan remettent le couvert. Ce 21...